Réduire la pauvreté grâce au développement économique et local

Aujourd’hui, 836 millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté dans le monde. Environ une personne sur cinq dans les régions en développement vit encore avec moins de 1,25 dollar par jour. Le chômage mondial a augmenté, passant de 170 millions de chômeurs en 2007 à près de 202 millions en 2012, dont environ 75 millions sont des jeunes*.

Comment changer cela ?

Nous pouvons réduire la pauvreté en soutenant des actions qui visent à créer des sources de revenus et des opportunités d’emplois productifs. Garantir la sécurité des revenus et autonomiser les femmes, les personnes handicapées, les jeunes et les pauvres sont essentiels au développement économique local.

Les Rotariens du monde entier s’engagent à réduire la pauvreté en distribuant de l’équipement, en proposant des formations professionnelles et en venant en aide aux entrepreneurs et aux décideurs locaux, particulièrement les femmes, dans les communautés les plus pauvres. Voici quelques exemples de Rotariens qui passent à l’action :

Développement des économies locales

Le Rotary club de Constantia a participé à la création d’un jardin communautaire et d’un centre de formation agricole pour les jeunes habitants de Khayelitsha, le plus important quartier de la métropole du Cap en Afrique du Sud. Le club travaille avec Abalimi Bezekhaya, une association locale qui aide à la création de sources de revenus, et des clubs britanniques, américains et allemands.

Le potager produit des légumes et des herbes qui sont ensuite vendus par Abalimi à des habitants du Cap qui paient pour cela un abonnement mensuel. Un centre de formation a également été créé pour les jeunes chômeurs qui viennent bénéficier des connaissances de fermiers locaux. La formation proposée allie la théorie à la pratique et elle couvre des sujets comme la préparation des sols, la production de semis, la pollinisation croisée, la production bio et le changement climatique.

Lire l’article dans le numéro d’octobre 2016 de The Rotarian ou en ligne.

Formation professionnelle  

Le Rotary club de Panaji (Inde) a proposé à des femmes un programme de formation en couture et en confection de douze semaines. L’atelier s’est déroulé sur dix jours, à raison de quatre heures par jour pour aider les femmes à acquérir les compétences dont elles ont besoin pour générer un revenu et gagner en indépendance. Chaque femme a aussi reçu une machine à coudre à l’issue de la formation pour lancer sa propre entreprise.

Aider les entrepreneurs locaux

Après avoir réalisé une évaluation des besoins de la collectivité, le Rotary club d’Ikeja (Nigeria) en a conclu que les commerçants et entrepreneurs locaux n’avaient pas accès au financement nécessaire pour développer leur activité. Le club a donc accordé un microcrédit gratuit à vingt bénéficiaires qui, au bout de trois mois, ont transmis les fonds à vingt nouvelles personnes. Depuis le début de cette action, les fonds ont permis de venir en aide à des charpentiers, des tailleurs, des barbiers, des coiffeurs et plusieurs vendeurs de produits alimentaires.

En octobre, mois du développement économique et local au Rotary, nous vous proposons des conseils et des ressources pour aider les clubs et les districts à monter des actions dans cet axe stratégique.

* http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/

Dilemme éthique: que feriez-vous ?

Votre club formalise un partenariat avec une organisation locale dont le travail s’aligne bien avec la mission du Rotary. Un de vos membres a déjà collaboré avec eux et fait preuve d’enthousiasme ; il suit constamment les progrès, s’attend à ce que vous redoubliez d’efforts, et n’est pas satisfait de l’avancée du partenariat. Il a même contacté l’association par téléphone pour s’informer de la situation. Vos contacts se sont plaints de l’empressement de ce Rotarien. Il s’agit d’une collaboration importante, et vous désirez sauvegarder l’image de votre club ainsi qu’établir une relation solide avec l’association. Par ailleurs, vous appréciez l’enthousiasme de votre camarade de club. Que feriez-vous ?

Renforcer les clubs grâce aux partenariats locaux

Par Quentin Wodon, auteur du Rotarian Economist Blog, président du Rotary club de Capitol Hill à Washington et chef économiste à la Banque mondiale

La plupart des Rotariens sont des professionnels expérimentés, et pourtant de nombreuses actions ne s’appuient justement pas sur cette expertise. Il existe des exceptions, comme lorsque des Rotariens passionnés par un sujet particulier obtiennent une subvention mondiale, mais il me semble que nos formidables initiatives ont un impact limité parce qu’elles ne sont pas toujours stratégiques ou n’utilisent pas au mieux l’expertise des Rotariens.

Une des solutions pour augmenter notre impact est le concept d’équipes de Rotariens intervenant pro bono. Le 1er juillet, mon club a initié un partenariat avec une demi-douzaine d’associations locales dans ce cadre. Ces partenariats ont quatre intérêts : de meilleures opportunités de service pour les membres et un plus grand impact local ; davantage de visibilité pour nos partenaires comme pour notre club ; une meilleure attractivité pour les nouveaux membres ; et le renforcement de l’esprit d’équipe.

Meilleures opportunités de service et plus grand impact : Les membres de mon club, comme partout ailleurs, sont des professionnels et/ou des dirigeants d’entreprise. Nous nous appuyons sur ces compétences pour constituer des équipes de conseil stratégique pro bono de 4 ou 5 personnes (membres ou non) qui aident les associations locales à résoudre les problèmes qu’elles rencontrent. Cela rend le club plus intéressant pour nos membres et cela augmente notre impact car notre engagement devient plus stratégique.

Davantage de visibilité pour nos partenaires comme pour notre club : Nous obtenons cela de plusieurs façons. Tout d’abord, nous faisons la promotion de notre travail sur les réseaux sociaux en utilisant notamment le blog The Hill is Home. Nous publions non seulement des articles sur notre club, mais aussi sur le travail réalisé par nos partenaires et sur nos collaborations. Ensuite, nous commençons également à écrire des articles courts sur nos partenaires pour le magazine mensuel de la ville.

Nouveaux membres : Notre club perdait des membres depuis plusieurs années, mais nous sommes passés de 18 à 27 membres depuis le 1er juillet, soit une augmentation de 50 %. Notre initiative pro bono et nos partenariats locaux nous ont vraiment aidés à recruter.

Meilleures équipes : Nos équipes pro bono travaillent pendant trois mois avec les associations locales et elles sont composées de Rotariens et de non-Rotariens. Nous espérons que certains de ces non-Rotariens rejoindront le Rotary mais ce n’est pas notre objectif principal. Nous cherchons avant tout à constituer des équipes efficaces et à bénéficier de l’expertise d’amis et de collègues qui sont prêts à aider, mais qui ne sont pas forcément intéressés par le Rotary. Il s’agit en quelque sorte de notre propre modèle d’Unité de développement communautaire au sein duquel nous travaillons ensemble pour renforcer les associations locales.

Il existe de nombreuses façons pour les Rotary clubs de nouer des partenariats avec des associations locales de manière stratégique et certains clubs le font depuis longtemps. Notre modèle d’équipes pro bono ne conviendra peut-être pas à tous les clubs, mais il nous permet de regrouper nos efforts pour améliorer notre image publique et pour attirer de nouveaux membres. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter via mon blog The Rotarian Economist.

Collaborer avec les responsables Action internationale de district

Par Kiki Melonides, Rotary Service and Engagement

Les responsables Action internationale de district ont de nouvelles responsabilités. Nommés par les gouverneurs pour des mandats suggérés de trois ans, ils aideront les Rotariens à monter des actions à l’impact important et des subventions mondiales à plus grande échelle et de qualité, et ils travailleront avec les dirigeants de club et de district pour identifier et promouvoir les ressources et stratégies permettant d’améliorer les actions.

Les responsables Action internationale de district établiront un réseau de ressources au niveau du district : groupes de Rotariens, participants aux programmes ou Anciens avec une expérience professionnelle dans les axes stratégiques du Rotary et la planification de projets. Ils coopéreront avec les autres dirigeants et membres du district, les Amicales d’action et les conseillers techniques de la Fondation pour identifier les actions ayant besoin d’aide et les meilleures ressources disponibles.

Ces responsables se mettent donc à la recherche d’experts en matière de conception, de mise en œuvre et d’évaluation d’actions, de subventions mondiales, et d’évaluation des besoins de la collectivité. Vous êtes vous-même expert dans un de ces domaines ? Contactez votre responsable Action internationale de district pour qu’il vous ajoute à son réseau.

En canalisant l’expertise des Rotariens en matière de conception et de mise en œuvre des actions, nous espérons augmenter la qualité et la pérennité des actions et des subventions mondiales. Cette initiative doit aussi créer de nouvelles opportunités d’actions professionnelles pour ceux qui travaillent dans des secteurs en lien avec les axes stratégiques du Rotary, et renforcer la camaraderie et la coopération entre Rotariens ainsi que les contacts avec les Anciens, notamment les diplômés de la paix.

Contactez l’équipe Rotary Service si vous avez des questions.

Passez à l’action pour soutenir l’éducation durant le mois de l’alphabétisation au Rotary

On compte 103 millions de jeunes qui n’ont pas acquis les savoirs de base et plus de 60 % d’entre eux sont des filles. On estime qu’environ 50 % des enfants non scolarisés dans le primaire vivent dans des zones de conflit. Le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire atteint aujourd’hui 91 % dans les pays en développement, mais 57 millions d’enfants ne sont toujours pas scolarisés*.

Pourquoi ces statistiques sont-elles si importantes ? En soutenant l’éducation et l’alphabétisation, nous pouvons changer ces chiffres et améliorer les conditions de vie dans le monde. Le quatrième objectif de développement durable des Nations unies vise à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Les Rotariens du monde entier soutiennent cet objectif au travers d’actions dans le domaine de l’éducation qui permettent d’apporter les technologies et les formations dont les enseignants ont besoin, de proposer des formations professionnelles et de distribuer des repas ou des fournitures scolaires aux élèves. L’objectif du Rotary est de rendre les communautés autonomes afin qu’elles puissent elles-mêmes soutenir l’éducation, réduire les inégalités entre les sexes et augmenter l’alphabétisation des adultes. Voici quelques exemples de Rotariens passant à l’action :

  • Le Rotary club de Flemington (États-Unis) a adopté une école à Bogor (Indonésie) pour permettre l’éducation d’enfants autistes. Au-delà de leur soutien financier, ils ont distribué du matériel éducatif, organisé des formations pour les enseignants et coordonné des visites dans des écoles publiques où les jeunes autistes sont intégrés dans les classes. L’école de Bogor a aussi reçu un soutien technique qui lui a permis d’évaluer ses pratiques et de planifier son futur développement.
  • Apprendre à lire est un savoir de base pour toute réussite scolaire ou professionnelle. Le programme Rhoda Reads™ du Rotary club de Waterville (États-Unis) forme les Rotariens au développement de la petite enfance (0 à 5 ans). Chaque participant reçoit des livres et une chouette en peluche nommée Rhoda (la mascotte du programme). Les Rotariens travaillent alors avec des professionnelles de la petite enfance à qui ils rendent régulièrement visite pour lire des histoires aux enfants.
  • Pour réussir après le lycée, les jeunes doivent savoir se servir d’un ordinateur. Grâce au soutien de l’université de technologie d’Auckland, le Rotary club de Taveuni (Fidji) a livré une salle informatique pour les lycéens de l’île. Regardez la vidéo pour en savoir plus.

* http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/education/

_____

Ressources : 

Collaborer avec des partenaires pour monter des actions durables

Par l’équipe Rotary Service Connections

Travailler avec des partenaires peut bénéficier aux actions des clubs et des districts en favorisant leur pérennité, en leur donnant accès à des experts et en renforçant leurs réseaux. Nouer des partenariats avec des organisations locales, nationales et internationales nous permet de répondre aux besoins les plus pressants partout dans le monde.

Les partenaires du Rotary soutiennent les initiatives des membres dans les domaines d’action et les axes stratégiques. Toutes les activités sont organisées au niveau local à la discrétion des clubs et des districts. Envisagez de collaborer avec l’un de nos partenaires pour avoir un plus grand impact :

The Global FoodBanking Network (GFN) dans les domaines de la faim et de la malnutrition

Les banques alimentaires permettent de répondre à deux problèmes : la faim et le gaspillage alimentaire. Il y a suffisamment de nourriture sur la planète pour nourrir tout le monde mais un tiers est gaspillé. Les banques alimentaires collectent des aliments destinés à être détruits et les redistribuent à ceux qui souffrent de la faim. Dans la plupart des pays, les banques alimentaires distribuent la nourriture au travers d’un réseau d’antennes locales à des programmes alimentaires scolaires, des soupes populaires, des établissements de soins pour des personnes atteintes du Sida et de la tuberculose, des maisons de retraite, des orphelinats et des organisations non gouvernementales combattant la faim. Le partenariat du Rotary avec GFN permet de créer et de soutenir des banques alimentaires partout dans le monde.

Lire la fiche-info.

Peace Corps dans les domaines de la paix et du développement local

Peace Corps est une agence fédérale américaine indépendante qui envoie des bénévoles à l’étranger pour répondre aux besoins les plus pressants tout en faisant la promotion d’une meilleure compréhension mutuelle. Les bénévoles de Peace Corps vivent parmi les populations auxquelles ils viennent en aide pour favoriser un changement durable. Ils peuvent donc être très utiles pour nouer des contacts locaux, évaluer une situation et trouver des solutions spécifiques à une communauté. Les impliquer dans vos actions vous permettra d’en augmenter l’impact, la portée et la pérennité.

Lire la fiche-info (en anglais).

ShelterBox dans le domaine du secours en cas de catastrophe

ShelterBox est une organisation internationale de secours qui apporte une aide immédiate aux victimes de catastrophes naturelles ou de guerres, partout dans le monde. L’accord de partenariat entre ShelterBox et le Rotary International permet aux deux organisations de collaborer plus étroitement pour fournir des abris temporaires et des ressources cruciales pour stabiliser, protéger et soutenir les collectivités victimes de catastrophes naturelles et de crises humanitaires.

Lire la fiche-info.

YSA (Youth Service America) dans le domaine de l’implication des jeunes

YSA se concentre sur l’implication des jeunes de 5 à 25 ans dans la résolution des problèmes en s’attaquant aux questions économiques et humaines telles que la dégradation de l’environnement, l’obésité infantile, la faim, l’illettrisme, le bien-être animal, le manque d’eau, les droits de l’homme et les maladies transmissibles.

Lire la fiche-info (en anglais).

Dolly Parton’s Imagination Library dans le domaine de l’alphabétisation

La collaboration entre la Dollywood Foundation’s Imagination Library et le Rotary permet aux clubs des États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie de soutenir l’alphabétisation des jeunes enfants en leur distribuant un livre gratuit par mois jusqu’à l’âge de cinq ans.

Lire la fiche-info.

En plus de collaborations avec ces groupes partageant notre état d’esprit, vous pouvez monter des actions à l’impact encore plus important en :

  • Invitant des représentants d’organisations partenaires à intervenir lors de réunions de club
  • Travaillant avec les responsables Actions de club et de district pour identifier des partenaires locaux
  • Utilisant Rotary Ideas pour trouver des financements et des partenaires pour vos actions
  • Créant une Unité de développement communautaire pour mobiliser la collectivité et s’assurer de répondre aux besoins locaux
  • Collaborant avec une Amicale d’action pour obtenir de l’aide sur la planification, la mise en œuvre, l’évaluation et le financement d’actions ainsi que sur l’évaluation des besoins
  • Assistant à une foire aux projets pour nouer de nouveaux contacts.

Nous espérons que ces ressources permettront à vos clubs et à votre district de monter des actions importantes et durables. N’hésitez pas à contacter l’équipe Rotary Service Connections si vous avez des questions.

Êtes-vous prêts à avoir un impact mondial ?

Par Azka Asif, Rotary Service Connections

Les actions internationales permettent aux membres  de nouer des amitiés dans le monde entier tout en autonomisant les communautés dans le besoin. Comment participer à une action internationale ? Commencez par assister à une foire aux projets pour découvrir la meilleure façon de vous impliquer.

Les foires aux projets sont organisées par région pour encourager la collaboration. Elles mettent en avant les actions de club ou de district et permettent aux participants de mieux comprendre les besoins locaux.

img_2565En tant que responsable Action internationale de district, vous êtes encouragé à assister à l’une de ces foires aux projets et à partager votre expérience avec vos clubs à votre retour. Communiquez aussi cette information aux clubs de votre district souhaitant s’impliquer dans des actions internationales et demandez à ce qu’elles soient incluses dans une future newsletter.

  • Foire aux projets du district 4400 en Equateur
    Cuenca (Équateur)
    Du 11 au 13 novembre
    www.rotaryecuador.org
  • Foire aux projets de Colombie
    Carthagène des Indes (Colombie)
    Du 3 au 5 février
    Contact : Aura Stella Cardona

Tout représentant ou membre de club intéressé par l’action internationale peut assister à une foire aux projets. Les visiteurs peuvent nouer des partenariats avec des clubs étrangers et découvrir comment une collaboration internationale peut bénéficier aux communautés locales.

Si vos clubs cherchent un partenaire international, contactez les dirigeants du district pour organiser une foire aux projets. Contactez Rotary Service Connections si vous avez des questions.